mardi 31 août 2010

Mes souvenirs se sont effacés,

Mes souvenirs se sont effacés,
Comme une abeille butinant ce nectar qu’est le miel,
Je me suis faufilé dans ce regard ou je fus une petite étincelle,
Ma mémoire a couru pour annoncer que de bonnes nouvelles.

Mes souvenirs se sont effacés,
Dans cette existence, je ne garde que l’essentiel,
Je n’aime pas que mon esprit devienne un vide grenier,
Cela risquerait d’attirer une multitude toile d’araignées.

Mes souvenirs se sont effacés,
Je préfère vivre au présent et savourer ces délicieux moments.
Ou cet instant me construit en cet homme émouvant.
Je m’endors dans ces rêves qui me comblent de désirs envoûtants.

Mes souvenirs se sont effacés,
Ma vie est un roman de couleur noire, rose et blanche,
Je suis mystérieux, amoureux et troublant en cet instant.
Malgré mes secrets, je n’ose pas les faire partager par pudeur.
Je vis avec ces humeurs euphoriques en ma bien-aimée douceur.

Mes souvenirs se sont effacés,
En cette certitude d’avoir enterré ce triste passé,
Je pense à mon futur ou je me sens guider à me perfectionner,
En cet homme juste qui ne désire que d’être comblé.
J’espère en ma sensualité qui courtise mes pensées .

Mes souvenirs se sont effacés,
J’aime mon bonheur qui donne à mon cœur, un zeste de citron,
Car j’adore ce côté acidulé car je me lasse jamais de cette chanson,
Ma vie se stabilise en cette harmonie amusante de ses cris.
Je suis un hérisson qui adore être gratté mais juste ce qu’il faut.

Je me purifie,

Je me purifie,
En effaçant tous ces petits tracas de la vie,
Je prie l’infini pour qu’il comble mes envies,
De recevoir et de donner cette immense joie,
Car ma foi me donne des sursauts d’émois.

Je me purifie,
De mes blessures qui m’ont découpé en larmes,
J’ai semé cette graine amoureuse qui sait m’enflammer,
Je t’aime, toi, mon âme qui a ce côté si facile de me fasciner,
En ces jours de renaissance en une nouvelle personnalité.

Je me purifie,
Je me suis détaché de tout ce qui écartait mon indépendance de penser,
Je n’aime pas être confiné dans des choses trop aseptisées, j’en suis vanné.
Je ne recherche que ma propre destinée à vouloir explorer ma créativité .
Je me sens ébloui de voir que mon esprit commence à vouloir se reposer.

Je me purifie,
Plus les années, ma fougue s’est posée en cette forme de maturité épousée,
Avec mon écriture mélangée de rires, de paix et de foi en l’humanité.
J’ai trouvé mon équilibre en cette harmonie qui m’inspire à espérer.
J’aime m’éprendre de ce qui me semble authentique dans ma réalité.

Je me purifie,
Je suis apolitique et je ne me bats que pour la neutralité de mes sentiments,
En cette terre, je n’ai rien à prouver car je suis dans monde que j’ai crée.
Les anges sont mes amis et mes confidents et j’en suis un grand privilégié.
Ma médiumnité a changé ma vie depuis que je suis né, le mot être en paix.