mardi 27 avril 2010

Tout me semble juste,

Tout me semble juste,
En mes croyances qui m’apprennent à être un homme loyal,
Je croise ce nectar de vie qui devient ce festin si royal.

Tout me semble juste,
Ma foi se consume dans cette lucidité sans aucun regret,
J’ai été présenté à ma sagesse qui me transforme en ce messager.

Tout me semble juste,
Je respecte ma dignité et je n’ai qu’un désir, l’anoblir en mes soupirs,
Comme le temple de mes sentiments qui commencent à se réjouir.

Tout me semble juste,
Je suis un reflet de cet éclat se couvrant de mes écrits enchantés,
Par mon immortalité qui me pousse à suivre ce chemin d’ou je suis né.

Tout me semble juste,
Chaque larme versée dans mon âme est une rose qui me sourit,
Un jour, je te recouvrerai en ce jardin ou je m’y épanouis.

Tout me semble juste,
Que la volonté divine soit ma demeure créatrice et inspiratrice,
C’est ma doctrine qui m’adoucit et qui me guérit avec délices.

Tout me semble juste,
L’univers est un champ de conscience ou son amour m’a enseigné,
Que chaque pensée d’amour reflète ce que l’on doit recevoir et donner.

Tout me semble juste,
Une légère bise a embrassé ce désir de m’établir en ma bonté,
Je m’en allège de plaisirs effrénés car ma gaieté est ma courtisée.



Certifié conforme le 02/01/2009 Didier PARAVEL

1 commentaire:

  1. c'est un sentiment de pleinitude tout à fait juste.
    son revers est l'entropie sans tension on risque de s'enfermer

    RépondreSupprimer