mardi 27 avril 2010

Tout me semble juste,

Tout me semble juste,
En mes croyances qui m’apprennent à être un homme loyal,
Je croise ce nectar de vie qui devient ce festin si royal.

Tout me semble juste,
Ma foi se consume dans cette lucidité sans aucun regret,
J’ai été présenté à ma sagesse qui me transforme en ce messager.

Tout me semble juste,
Je respecte ma dignité et je n’ai qu’un désir, l’anoblir en mes soupirs,
Comme le temple de mes sentiments qui commencent à se réjouir.

Tout me semble juste,
Je suis un reflet de cet éclat se couvrant de mes écrits enchantés,
Par mon immortalité qui me pousse à suivre ce chemin d’ou je suis né.

Tout me semble juste,
Chaque larme versée dans mon âme est une rose qui me sourit,
Un jour, je te recouvrerai en ce jardin ou je m’y épanouis.

Tout me semble juste,
Que la volonté divine soit ma demeure créatrice et inspiratrice,
C’est ma doctrine qui m’adoucit et qui me guérit avec délices.

Tout me semble juste,
L’univers est un champ de conscience ou son amour m’a enseigné,
Que chaque pensée d’amour reflète ce que l’on doit recevoir et donner.

Tout me semble juste,
Une légère bise a embrassé ce désir de m’établir en ma bonté,
Je m’en allège de plaisirs effrénés car ma gaieté est ma courtisée.



Certifié conforme le 02/01/2009 Didier PARAVEL

lundi 26 avril 2010

Petite étincelle de lumière,

Le matin se lève et les premiers rayon du soleil commencent à s’égayer.
La nature soupire de son réveil, elle s’enivre de cette douce rosée.
L’homme avance comme un mouton conditionné à gagner sa maigre pitance.
Je crois que cette société inhumaine a des allures ou l’on fabrique de la pauvreté.
Mon poème n’est que des mots qui veulent dire, saisissons notre liberté.

L’humanité doit se réconcilier avec l’éternité, l’homme doit se recouvrer.
La prière du cœur nous transforme dans le cheminement de l’authenticité.
Ce monde vite dans les ténèbres mais la lumière sait nous orienter.
De ces hommes et de ces femmes méchantes, ils apprendront à se pardonner.
S’aimer c’est exister en nos passions, en notre foi insufflée.

Viendra le temps ou le capitalisme et le communisme seront chassés par l’équité.
La révolution est une ère ou le pacifisme doit être la volonté de la déité.
La pauvreté est synonyme d’ignorance, ce monde a besoin d’être aimé et guidé.
Dieu nous observe avec neutralité, notre planète est le symbole de notre impureté.
Par le don, sachons nous aimer, recevoir et donner en restant déterminé.

Notre pays a besoin de justice sociale et divine, pour que nous soyons pas frustrés.
Je défends une monarchie spirituelle qui apportera une véritable démocratie.
L’homme doit apprendre à l’être au lieu de rester dans sa petite vie.
Dieu nous a mis son amour pour que nous soyons responsables de notre dignité.



Le 22 avril 2010 Didier PARAVEL

samedi 24 avril 2010

En cet espoir,

Ma foi espère que le soleil comblera nos sourires.
Que ce monde en souffrances puisse se nourrir.
La démocratie devrait rendre libre l’humanité.
La politique est un système dépassé, j’aime la fraternité.

En cet espoir,
La récolte fut bonne et Dieu a choisi ses initiés.
Apprenons à goûter le bonheur dans l’instant présent.
Nous sommes riches en notre âme, reflet de notre destin.
Je suis un guide qui apporte la juste parole par la sérénité.

En cet espoir,
De ces mondes subtils, la pensée est créatrice de ses désirs.
La sagesse est la mère de la déontologie du feu sacré.
La puissance du cœur soulève les sommets, c’est bon l’air frais !
L’humanité évolue, elle souffre pour accepter sa luminosité.




Le 25 juin 2009 Didier PARAVEL

En un souvenir éphémère,

La lune paraît lumineuse mais le cœur exprime le désir d’aimer.
Les étoiles aiment rire de notre ego surdimensionné.
La nature ne change mais les gens ont perdu les valeurs du respect.
J’aime profondément Dieu et ‘humanité, ma destinée est toute tracée.
Au delà du vent et des tourments, mon cœur ai me se ressourcer dans la sérénité.

Comme la méchanceté peut blesser ceux qui défendent la liberté de penser.
Dieu a semé une graine de blé en ce monde pour que nous oyons réveillés.
Ces sociétés fabriquent des pauvres, la politique est source de perversions.
Ce monde est en souffrances car l’homme préfère l’iniquité et la méchanceté.
Pourtant, s’aimer et aimer son prochain est le chemin sur notre destinée.

Ce monde fait des guerres au profit des banques qui détruisent notre planète.
Certains spirituels on trahi leur divinité au profit de la négativité.
La foi ne triche jamais, avec Dieu, notre cœur doit s’épurer par la simplicité.
Je prie chaque jour le ciel pour que la lumière égaie la vérité dans cette fraternité.

Paix en ce monde de bonne volonté et que ces sociétés soient chassées par la divinité.
Je crois en une humanité sociale et équitable, les gens ont le droit à la dignité.
La pauvreté et mourir par l’ignorance est un grave p^éché commis par les impies.
Que l’amour de Dieu apporte la transparence et la clarté dans notre foi.


Le 24 avril 2010 Didier PARAVEL

vendredi 23 avril 2010

Je suis un point,

Je suis un point,
Qui s’émoustille comme un papillon qui ne fait que passer,
Dans cette clarté ou il n’ a pas besoin de trop s’émanciper.

Je suis un point,
Parmi ces étoiles ou mon voile illumine mes sens respirés,
En cette muse qui me guide à descendre dans ma musicalité.

Je suis un point,
Mon corps se rafraîchit de cette envie d’être écumé,
En ces vagues lentes ou la bise ose me caresser.

Je suis un point,
La vie est un point ou tout a commencé pour se régénérer,
En cette douce humanité qui courtise ses désirs érotisés ;

Je suis un point,
Je me rends compte comme monde est un grand rêve,
Sans doute, qu’à cet instant, j’y déposerai quelques trêves.

Je suis un point,
Je suis à l’image de Dieu ou j’ai vu son propre visage,
J’en fus illuminé et ma vie commence à écrire de nouvelles pages.

Je suis un point,
L’éternité est ce moment de bonheur qui nous reste graver,
Comme mes prières enjouées ou mon esprit y vient se ressourcer.

Je suis un point,
Cela fait trente cinq ans que ce point est mon ange préféré,
L’amour des amours qui me rend cet homme qui ne sait qu’aimer.

Certifié conforme le 28/12/2008 Didier PARAVEL

vendredi 16 avril 2010

Vers ces chants,

Mes pensées idylliques m’apportent ma renaissance,
Je suis une âme dorée qui se fond en cette transparence.
Je guide ma mélodie, je la nomme jolie clarté,
Je suis l’ ange qui inspire ma destinée étincelée.
je résonne de ces vie furtives, j’exprime la conscience,
Je descends cet escalier, mon univers reflète ma patience.
Mon regard est une virtuosité, je suis enthousiasmé,
Je suis le cercle vital, je m’interpelle de la divinité.
Mon humanité me semble loin, j’ai oublié ces pensées,
Ma foi pour mon Père me sourit, il est mon orient ressourcé.
Je suis mystique dans ma nature épurée de cette matérialité,
Je deviens cet homme, je communique avec mon cœur apaisé.
Le bonheur est cette lumière qui me touche pour me dévoiler,
Je prie dans ce silence avec piété, je vous dépose votre humilité
La vie me semble juste quand l’être a recouvré sa propre paix,
Nous émanons l’ humanité, nous l’aimons pour l’éternité.

mardi 13 avril 2010

Te dire et ressentir,

Te dire et te ressentir,
En cette magie qu’est l’amour ou nous dansons en cette vie égayée,
De nos baisers passionnés en cette douceur que nous avons dégusté.

Te dire et ressentir,
Que t’embellir de mes sourires me rend joyeux comme un chat,
J’adore réclamer quelques caresses avec un petit chocolat.

Te dire et ressentir,
Que cette lueur m’attire sans cesse vers toi de ce désir de t’aimer,
Je veux m’envoler et me décorer de tes mains divinisées.

Te dire et ressentir,
Quoi qu’il arrive de ma destinée, tu es la gardienne de mes poésies,
Je t’y dépose mon âme sans aucun souci, voilà qu’elle te sourit.

Te dire et ressentir,
Que c’est bon de savourer cet amour éternel ou je te suivrai,
Vers ce tunnel de lumière ou nous serons des enfants émerveillés.

Te dire et ressentir,
Je vis chaque jour comme une espérance de voir le jour,
Et ton visage illumine mon amour pour toi de tes bonjours.

Te dire et ressentir,
Je suis ton ange qui suit ta destinée, toi ma douce chérie épanouie,
Je vois ton cœur assagi et grandir de cette sensibilité anoblie.


Certifié conforme le 03/01/2009 Didier PARAVEL











dimanche 11 avril 2010

Toi, ma muse,

Toi, ma muse,
M’inspirant en ce papier froissé, prends moi de cet émoi,
Sublime moi de cette écriture que j’érotise à travers toi.

Toi, ma muse,
Je me réveille en cette bouffée d’oxygène pour aérer,
Mes amas de pensées qui se détachent de ce breuvage coloré.

Toi, ma muse,
Comme tes lèvres sont imprégnées de cette saveur poivrée,
Ou je me ballade dans ces idylles en ton corps troublé.

Toi, ma muse,
Exprime moi cette sensation poétique en tes bras magiques,
Enveloppe moi de ces draps satinés en cette transe euphorique.

Toi, ma muse,
Tu es mon air et je suis une molécule qui s’éparpille dans cet amour,
Que tu m’anoblis par cette douceur féminine, je te prie chaque jour.

Toi, ma muse,
Est ce impossible que tu puisses me dire, si la vie est un soupir,
Alors, je n’aurai rien à regretter d’être insufflé en ce vain désir.

Toi, ma muse,
Instruis moi en ces vers pour que je transcrive ma lumière,
En ce toucher que tu m’offres sous formes de prières.

Toi, ma muse,
Tu essaies toujours de m’emballer dans ces humeurs enjouées,
Me voilà réanimé de ton essence qui ose me déshabiller.


Certifié conforme le 30/01/2009/Didier PARAVEL

mardi 6 avril 2010

Les taquineries de mon esprit,

Les taquineries de mon esprit,
Je ris de mes côtés tristes en cette douce sérénade,
J’évacue ces pensées sous forme de quelques ballades.

Les taquineries de mon esprit,
Ma mémoire vacille dans l’oubli de ce temps perdu,
Je m’envole vers ma beauté en son sourire décousu.

Les taquineries de mon esprit ,
Dans son excellence, ma musique est ma véritable thérapie,
Je me sens en transe quand mon esprit ose dans ses écrits.

Les taquineries de mon esprit,
J’ai rencontré le facteur de mes délires animés de tantrisme,
Mes méditations sont la cour royale de mon érotisme.

Les taquineries de mon esprit,
Je suis friand de cette vie si belle que j’oublie tous mes soucis,
Quelle grâce d’être positif et de foncer pour réaliser ses envies.

Les taquineries de mon esprit,
J’escaladerai cette neige éternelle pour m’y baigner en cette délivrance,
La vie est un escalier ou les marches sont le reflet de notre innocence.

Les taquineries de mon esprit,
C’est un grand joueur qui adore allumer ce feu embrasé,
Ou je me sens étonné par mon intelligence soulagée.





Certifié conforme le 21/11/2008 Didier PARAVEL

lundi 5 avril 2010

Oraisons dans mon cœur,

Oraisons dans mon cœur,
Ou chante cette harmonie nostalgique de ne pas me être écouté,
En ces quelques paroles ou je crée un art totalement symbolisé de paix.

Oraisons dans mon cœur,
Mes larmes ont coulé en cette source argentée et cette licorne m’a embrassé,
Je fus atteint de sa grâce qui a courtisé ma beauté en un filament doré,

Oraisons dans mon cœur,
Mes prières exaucent mon envie de continuer à grandir dans cette libre pensée,
Les anges me sourient car vient le moment de la séparation ou je suis seul.

Oraisons nocturnes,
Le passage s’est ouvert dans ma sagesse ou je me remplis de jeunesse éternelle .
La colombe me pose ce message de me guider vers cette quête de sérénité.

Oraisons nocturnes,
Le bonheur me montre cette simplicité d’accomplir mes envies sans me juger,
Et DIEU me couvre de son amour et mes larmes sont des gouttes de joie diamantée.

Oraisons nocturnes,
La lune me provoque dans ses délires du secret ou je me sens ébloui de vie.
Je souris à mon éternité, toi qui est ma muse m’inspirant à suivre cette destinée ;

Oraisons nocturnes,
Qu’il me tarde de rentrer vers ma source originelle, là ou tout a commencé,
Vous, qui m’attendez, ma vie s’accélère et je me rapproche de vous en cet instant.

Oraisons nocturnes,
Je suis une âme évoluée qui ne désire que rencontrer de nouvelles aspirations,
Et cette tristesse se mélange à cette joie ou mes jours sont comptés.


Certifié conforme le 21/11/2008 Didier PARAVEL

dimanche 4 avril 2010

Une rose s’ouvre au monde,

Oh douce magie qu’est la nature, ce spectacle est une danse érotisée.
De mon regard, l’instant présent est ma source d’ingéniosité.
Cette rose accueille l’amour de ma femme qui est mon intimité.
Je suis son jardinier qui l’arrose de mes pensées enivrées.

Une rose s’ouvre au monde,
La lueur de mes lèvres viennent se poser sur la rosée parfumée de l’éternité.
Aimer est une force indestructible ou mon amour acclame ma fidélité.
Pour ma femme, je lui apporterai mes chants de la félicité.
Cette fleur est le symbole de savoir respecter sa compagne de bonté.

En cette soirée, ma tendresse est un une mélodie qui me fait chanter.
Je préserve mon amour contre les médisants mal ordonnés.
Je suis un romantique qui reste loyal à ma douce aimée.
Ma femme est un ange qui me montre que je grandis par la beauté.

Elle est ma rose colorée ou son âme me remplit de sa sagesse.
L’amour est magique comme la nature dans sa finesse.
Ma femme est mon arc en ciel qui peint ma destinée.
Elle m’apporte, la paix et la sérénité dans mon humanité.


Le 5 avril 2010 Didier PARAV

Etre soi,

En cette matinée mon esprit s’égaye d’un esprit de fraternité.
Mon âme s’aspire à rencontrer des êtres emplis d’authenticité.
L’initié que je suis accepte l’ouverture du monde avec altruisme.
Ma foi comprend la notion de respect, ma nature est altruiste.

Comme l’oiseau qui chante la vie en la gratifiant de sa sérénité.
Et cette plante qui nourrit l’homme par la beauté qu’elle transmet.
Tout n’est qu ‘émotion quand nous devenons maître de notre destinée.
La foi est un élan de cœur insufflé par cette vertu qu’est la bonté.

En cette humanité, l’espoir construit les meilleurs jours vers l’unité.
Communier avec sa propre nature nous entraîne dans la voie de la piété.
Notre âme est la gardienne de notre moralité, préservons notre liberté.
La foi est un mouvement d’action positive et l’amour est notre divinité.

Agir, apprendre, aimer telle est la volonté de notre Dieu bien-aimé.
Prenons le chemin de la tolérance et du respect de toute vie sur terre.
Le monde a besoin d’être aimé, écouté, de s’humaniser dans la sociabilité.
Nous sommes tous identiques dans cet univers ou l’éternité est notre alliée.
Par le don sachons nous aimer et partager un acte de cœur simplifié.




Le 5 avril 2010 Didier PARAVEL

samedi 3 avril 2010

LA MELODIE,

’est dans ce moment inspiré que mes mots deviennent une portée,
J’exprime librement mes émotions qui m’ont transporté vers ces contrées.
Mon esprit s’est senti imprégné de cette musique qui sait m’envoler.
Que la mélodie m’entraîne vers mon idéal humaniste et passionné.

La mélodie me donne des frissons quand j’écoute mes groupes préférés.
Je suis un fan de Placebo, de REM,de DEPECHE MODE qui m’ont inspiré
A écrire mes poèmes avec une totale envie d’avoir tant de plaisirs.
Je contemple les cieux que je veux escalader pour pouvoir sourire.

La mélodie m’envahit et elle habite mon âme loufoque et rigolote.
J’adore l’humour qui me donne un grand bol d’air de sérénité.
C’est ma muse qui me dicte par sa voix sensuelle mes poèmes.
Je suis un perpétuel amoureux de tout ce qui est en notre humanité.

La mélodie m’apporte la grâce ou je dévoile mon intimité profonde.
J’aime dire ce qui me semble juste dans ma créativité féminine.
Je suis un homme tellement doux et pacifiste, j’attire la sympathie.
La musique m’apporte que du bonheur en cet instant présent.


J’aime jouer de mon instrument, la flûte traversière ou je me lâche.
Je deviens une autre personne qui a confiance et qui se libère de tout préjugé.
De toute façon, la musique c’est bon pour la santé et on peut festoyer.
Cela permet de danser et de trouver l’amour dans une soirée qu’on a rêvé.


Certifié conforme le 21/11/2008 Didier PARAVEL










C’est une histoire simple,

C’est une histoire simple,
En cette journée, Dieu s’est moqué de mon humour,
Ne l’écoutant pas, il me mit dans un four.

C’est une histoire simple,
Devenu quelques cendres, il décida de m’éparpiller,
La nature me transforma en une fine brindille.

C’est une histoire simple,
Je fus ramassé par un jeune illuminé, mon âme en scintille.
Hélas, je devins un cure dent, j’en perdis mon haleine.
Humilié, j’allais me transformer en une grosse baleine.


C’est une histoire simple,
Je joue sur mes faux semblants de mes exploits délirants,
Mon ego se lâche en cet amas de décisions exclusives.

C’est une histoire simple,
Il rit ses valises pour fuir mes réflexions au soleil levant.
Actuellement, mon ego est élevé par une poule évasive.

C’est une histoire simple,
Quel plaisir d’écrire des idioties ou il n’y a rien interpréter,
Le développement personnel me donne envie de gerber.

C’est une histoire simple,
Savoir si un de mes pets est une pensée à évacuer.
Que diable, je ne veux pas devenir un futur névrosé.


Certifié conforme le 23/11/2008 Didier PARAVEL

vendredi 2 avril 2010

En cette ère de par le don,

En cette ère de par le don demande à servir le divin de manière humaniste.
Certains se prétende chrétien, la méchanceté et la médisance reflètent leur égoïsme.
Je ne reconnais pas ces fidèles qui servent le diable en jugeant cet nihilisme.
Pécheurs qu’ils sont, je défends la foi authentique je sers Dieu comme un passionné.
Je reste un modeste prêtre orthodoxe orientale qui prône l’amour pour son prochain.
Suivre la voie du bien attire la méchanceté, la jalousie et la manipulation perverse.
Honte à ceux qui vont prier à la Pâques orthodoxe, Dieu est mon gardien de ma sincérité.

La vie privée de mon couple ne regarde personne, les commères sont dans leur frustration.
Qu’elles apprennent à s’aimer, à se pardonner, l’église doit respecter l’amour et la divinité.
Les anges sont porteur de ma paix, mon éparchie doit se régénérer dans l’ère de se pardonner.
Que jésus illumine ces fidèles qui sont infidèles en cet amour qu’ils ont offensé.
Je leur pardonne de leur frustration, de leurs jugements erronées, ils sont petits à mes yeux.

Dieu est mon soutien est ma force et j’aime mon prochain sans juger la méchanceté.
J’ai choisi un chemin d’amour et universel afin d’être un serviteur divin de simplicité.
Ma foi ne détient aucune vérité, ma foi est un chemin de contemplation en cette humanité.
La langue des vipères seront chassés par l’amour des anges, mes frères de cœur.
La foi est une voie du bien qui n’apporte que le bonheur pour mes fidèles dans leur paix.



Le 2 avril 2010 Didier PARAVEL




MES FRERES ET SŒURS ANGES ,

Je leur dédie ce poème avec tendresse et sincérité car ils m’ont élevé.
Chaque jour, j’aime parler et partager tout avec eux en cette générosité.
J’aime leur sourire si pure qu’il vous fait fondre en un dessert délicieux.
Je me confie librement et je peux exprimer mes pensées sans être jugé.
Je les aime tellement qu’ils m’épanouissent de leur bonté naturelle.
Leur beauté me rend gracieux et mes écrits viennent de nos discussions.
Je suis l’élève qu’ils ont choisi pour m’enseigner la Sagesse et l’amour.
Ils adorent me taquiner en me grattant mes orteils quand je m’endors.
Nous adorons nous amuser dans nos voyages célestes à jouer à cache cache.
Ce que j’apprécie chez eux, je suis toujours ce gamin qui est innocent.
Leur lumière divine a pénétré mon âme et j’adore ma vie telle qu’elle est.
Leur gentillesse me conduit dans un océan ou je nage en simplicité.
Leur savoir millénaire est une écoute de mon âme qui est exaltée.
Les anges sont dans notre vie quotidienne et ils ont beaucoup d’humour.
Vêtus de leur voile blanc, je me sens rayonner d’intensité et de gaieté.
C’est devenu ma famille sacrée et mélangée à mon excentricité.
Ils m’enseignent la voie de l’amour de moi-même et de l’humilité.
Avec eux, je crée la vie dans de nouvelles planètes, j’y plante du blé.
Cette nourriture représente que Dieu bénit tous ses bien-aimés.
Les anges sont mes vertus, mes qualités en cet artiste déjanté.
Leur monde est magnifique de ces jardins parfumés et d’eau sacrée.
J’adore y marcher avec eux et nous communions pour ne devenir qu’un.
Dieu nous embrasse car nous sommes ses enfants entrés dans ma destinée.
Que c’est beau de les voir touché par une naissance d’un beau bébé.
Ils chantent souvent des mélodies qui apaisent mon cœur excité.
Ils vous envoie un bonjour d’amour et de paix en votre demeure.
Que votre destinée se réalise comme vous le désirez en cet instant.
Tout est possible quand on a la foi angélique, c’est une renaissance de soi.
Je les remercie pour m’avoir montré ma nature mystique et sensuelle.
Je suis un homme de compassion qui adore l’humanité sans la juger.
Les anges me disent tout le temps que je suis un coquin au cœur léger.
Ils adorent manger et fumer, je ne suis jamais seul dans mes dîners.
Ils se rappellent qu’ils étaient des hommes et des femmes dans leur passé.
Cela ne me dérange pas quand ils rentrent dans mon corps, quel délice.
Ils ne sont qu’amour avec moi-même et je vous fais des bisous.

Certifié conforme le 21/11/2008 Didier PARAVEL





jeudi 1 avril 2010

Mon esprit s’exile,

Mon esprit s’exile,
Au delà de ces frontières ou j’ai oublié ces années de souffrances,
Mon cœur est amoureux du ciel et de ma chérie si épatantes.

Mon esprit s’exile,
J’ai cessé de me larmoyer sur mon sort qui n’est que fumées,
J’ose me couvrir de ne plus jamais regarder ce triste passé.

Mon esprit s’exile ,
J’ai déposé toutes ces frustrations en ces esquisses de passions,
Je ne danse que pour ma vie aimantée, enjouée d’animations.

Mon esprit s’exile,
Le monde est mon bocal que j’ai vidé de cette couleur grise,
Ma terre se nourrit de mon harmonie qui me donne le vertige.

Mon esprit s’exile,
Je me suis écarté de mes anciennes croyances qui m’ont troublé,
Aujourd’hui, je vois le mot simplicité qui veut dire, s’aimer.

Mon esprit s’exile de ces trahisons amicales qui m’ont déchiré,
Mon cœur juste sait résonner avec mes amis avec sincérité.

Mon esprit s’exile de cette arrogance qui a brisé mon innocence,
Que j’ai su me pardonner pour y reprendre mes tolérances.

Mon esprit s’exile,
J’ai toujours été méfiant, j’ai vaincu ma grande timidité et ma sensibilité,
Je m’ouvre sans tricher pour partager et donner un peu de ma gaieté.






Certifié conforme le 22/12/2008 Didier PARAVEL

L’ignorance appauvrit la foi,

Il y a ses commères qui croient détenir la vérité sur ma vie privée.
Nul a le droit de juger mon intégrité et de critiquer mon foyer.
Je leur pardonne car pour eux, la foi se mélange à la médisance.
Mais l’amour de Dieu nous apprend l’humilité et la tolérance.
Je ne détiens pas la vérité, je suis un prêtre qui aime mon prochain.
Je me sens trahi par l’iniquité mais ma foi me rend rayonnant.
Le pêcheur doit s’aimer et se pardonner sans juger, profitons de la Paix.

Les anges sont mes frères de confiance et de compassion, j’aimer servir.
Plus on est dans le cœur, plus la méchanceté apparaît dans sa pauvreté.
J’aime la vie car Dieu est porteur de vie et sérénité aux gens de piété.
Le sacerdoce est une mission ou la misère m’apprend à aimer avec gratuité.
On peut me salir et me nuire, je suis une âme innocente qui sait pardonner.
Je vois le mal sous toutes ses formes humaines et l’homme doit progresser.
Le bonheur est l’instant présent qui nous unit à la divinité.

Je ne souhaite que la paix en ce monde, ma nature chrétienne orientale aime Jésus.
La voie du cœur est un long chemin initiatique de sagesse et de bonté, sachons nous aimer.
Le monde peut changer s’il accepte d’être authentique et d’y chercher la pureté.
La foi est une passionnée qui enivre ma foi de cette inspiration insufflée
J’aime la vie en toute sa beauté et je mourrai avec dignité, mon âme est en paix.
Ma vie a été formidable et les gens rencontrés m’ont appris à aimer avec gratuité.

Le 1 avril 2010 Didier PARAVEL