dimanche 28 février 2010

Tous mes sentiments,

Tous mes sentiments,
Transposent ma personnalité en cette muse positive,
Mon regard se transfigure en ce monde utopiste,
Je suis habité par la Justice qui guide ma dignité,
L’intelligence est mon habit qui construit mon honnêteté.

Tous mes sentiments,
Se courtisent de cette abondance ou mon âme me grandit,
En étant vivant car mon ombre s’est vite endormie,
Je suis une guirlande colorée qui désire que l’équité,
En toutes mes actions pour ne jamais délaisser mes êtres aimés.

Tous mes sentiments,
Sont un testament ou les pages restent libres et expressives,
Ou chaque mot est un ressenti en ma nature très positive,
Tout est possible de se montrer tolérant dans cette vie furtive,
Je suis ébloui de ce sentiment égayé ou ma foi est sensitive.

Tous mes sentiments,
Expriment ma douceur angélique qui me donne du plaisir,
D’écrire ces phrases avec facilité, je n’ai pas besoin de réfléchir,
Je suis connecté avec mon paradis que je recouvrer vers mon avenir,
Ou tout me comble en ces petites futilités, j’écris pour mes désirs.




Certifié conforme le 26/12/2008 Didier PARAVEL

Le magicien amoureux,

Le magicien amoureux a offert à sa dulcinée son premier baiser,
D’un air amusé, son cœur s’émeut en sa muse enjouée,
La magie du cœur lui donne un sens à sa vie, il adore aimer.
Ces fleurs colorées enchanteront sa journée d’une note de sincérité.

Le magicien amoureux créera la vie par sa douceur épanouie,
Un ange ayant loupé son envol, le magicien amoureux le remercie.
La vie est un cœur rouge ou deux âmes amoureuses se gratifient.
L’ami Saint valentin ne connaîtra pas le chômage en cette nuit.

Le magicien amoureux attend ses petits croissants et son café,
Ses désirs simples l’enivrent auprès de sa magie de partager,
Quoi ? une sucrette d’amour dans un monde de beauté.
Il est heureux en cet instant, il s’est réveillé enchanté.



Certifié conforme le 14/02/2009/Didier PARAVEL

samedi 27 février 2010

Ma tendresse,

Ma tendresse est cette orchidée sensible que je dois préserver.
Mes émotions ont su me désenchanter et m’isoler de la méchanceté.
Mes pleurs ont su me consoler de cette mélancolie à peine soulagée.
Ma tendresse fusionne avec mon cœur dans une course effrénée.


Ma tendresse est friande de sensations à découvrir en cette existence.
Chaque moment de ma vie m’enrichit car j’y recherche la pénitence.
Ma tendresse est cette quiétude qui dévoile ma nature inspirée,
De mon sourire, messager de mes pensées animées et éveillées.


Ma tendresse est comme la mort froide en surface mais chaude à l’intérieur.
De mes sensations passées, le vin a tourné en ce nectar raffiné par mon palet.
Ma tendresse s’est jetée dans cet océan ou je me suis tournoyé de gaieté.
Ma tendresse a discuté avec les anges inspirant ma médiumnité.


Ma tendresse a fréquenté ces horizons ou la joie et la tristesse ont fusionné,
En ma nature artistique en y puisant mon sens du respect.
Ma tendresse est cette féminité qui ne se lasse jamais d’aimer.
Elle est le présent qui construit un avenir à fusionner.


Poème certifié conforme le 22/112008 DIDIER PARAVEL

vendredi 26 février 2010

UNE HISTOIRE DE LEGUMES

John arriva chez le jardin de Mère Florette, cette brave fermière courageuse et serviable, mon jardin est magique lui dit elle, laissez moi vous narrer cette histoire.
Tout en buvant un café, John resta silencieux pour entendre la voix de Dieu, il doit encore dormir…….


C’était un dimanche matin, un poireau en avait marre de poiroter,
Son pote l’oignon fut retardé, il passa son temps à pleurnicher.
Notre oignon croisa Dame Patate qui avait une sacrée frite,
Elle participait à des concours de chants pour séduire le palet.
Madame carotte se levait à peine, les légumes la nommaient la marmotte,
Le jardin s’animait, une pluie fine tomba pour leur déjeuner.
Rassasiés, Monsieur radis arrivait mal rasé, qu’est ce qu’il piquait !
Nos légumes jouaient à la belote quand une poire les salua,
Elle dit à ses amis légumes, je me fends la poire.
Un fruit se cachait , la fraise eut peur de se sucrer,
La pêche buvait de la rosée tonique, tu viendras m’émoustiller.
La partie s’animait, Mère Florette mit tout le monde dans son souper.
La courge peu futée crut se joindre au groupe, et devint une purée,
Sa cousine la citrouille angoissait, elle attrapait souvent la chtouille.
L’oseille se remplissait les bourses de quelques andouilles,


Dicton du policier : Circulez, il n’y a rien à voir ou je vous colle une prune !


John avait envie d’un instant de liberté, le voilà repartit dans son Eden.

MARDI 4 FEVRIER 1222, temps ensoleillé en ce bel été.

John prenait un bain dans cet étang occitan, une révélation lui fit sortir de l’eau.
Il venait d’inventer le naturisme romantique et le côté fleur bleue sans doute due à la peste qui foudroyait ce monde.

Sa pensée était Dieu,
Donne, Inspire, Enseigne, Unifie,
Demande, Insuffle, Entreprends, Universalise,
Décide de ta vie, Imagine en ton corps, Erotise ton âme, Ultime est ta foi.
Dirige ton cœur, Imprègne ta pensée d’aimer, Entends ma voix, Unis ton émoi.
Danse pour la joie, Intensifie ta créativité, Ecoute tes désirs, Un vœu exaucé.
Dans la voie, Intérieure en son centre, Extérieure en l’humain, Unité dans l’Absolu.

Qu’il est sublime ce Créateur qui nous offre cette vie dans cet esprit de libre arbitre.
Il nous a conçu pour que nous soyons libre d’agir comme nous le désirons avec nos tristesses et nos joies, ce qui est compte, c’est d’aimer.

En langage angélique John donne cela :
Je suis Omniprésence, Hymne à mes chants, Nourris mes sens.

« C’est bien, mon Fils, je vais aller regarder la télé s’écria Dieu tout heureux. »





Si vous étiez Dieu, que feriez vous en cet instant ?


jeudi 25 février 2010

En ce petit papillon,

En ce petit papillon,
Toi, joli insecte qui rayonne part ta beauté de t’enchanter,
De cette nature fleurissante que tu te nourris en cette envolée.

En ce petit papillon,
Tu sonnes l’été par le bruit des ailes en cette étincelle,
Qui réanime mon cœur en cette spontanéité si tourterelle.

En ce petit papillon,
De sa nature polissonne, il goûte à ces fleurs avec gourmandise,
Sa vie éphémère le rend si fort qu’il la dévore avec friandises.

En ce petit papillon,
De toutes ses couleurs, il séduit en son essence, sa vie fleurie,
En ces instants magiques ou il admire ce ciel avec envies.

En ce petit papillon,
Petit être lumineux qui partage son bonheur avec ce monde ambiant,
Il plane à travers ses champs pour rencontrer cet amour flamboyant.

En ce petit papillon,
Il vole au dessus de nos esprits mais il préserve sa pleine liberté,
Là, ou il a décidé d’aller dans ces contrées colorées pour épouser sa félicité.

En ce petit papillon,
C’est le champion de ces dames, les fleurs qui le courtisent de leur pétales,
Aux mille éclats rayonnants de leur nature égayée en cette communauté.

En ce petit papillon,
Sa vie l’amène vers sa bien-aimée qu’il caresse en ses ailes tactiles,
Séducteur naturel de dame nature, sa manière d’être est habile.



Certifié conforme le 03/02/2009/Didier PARAVEL









Merci l’ami,

C’était un beau matin ou je fus une belle rencontre d’un ami sympathique.
A peine sorti de sa soirée, il avait dû mal à réaliser car il n’avait pas décuver.
Nous, les Occitans aimons festoyer jusqu’au bout de la nuit, on reste frais.
Nous étions une bande de copains complètement hors du temps, un peu fêlé.
Nous sommes amis depuis la maternelle et on se voit une fois par an,
Quand je descends retrouver mon pays sacré, le Périgord, terre de mes racines.

Merci l’ami,
Dans ma région, on a un accent chantant, il est ou encore le taureau ?
Sachez qu’il y plein de vaches et que le taureau n’a pas le droit à ses RTT.
C’est un pays viticole et agricole, mangez périgourdin , vous grossissez.
C’est une cuisine grasse mais alors un magret grillé sauce au miel, sublime.

Avec mes amis qui ont la quarantaine, on se tape une bonne causette chez Josette.
Vous ne connaissez pas la mère Josette, à vrai dire moi, non plus.
C’est dans les petits villages que vous mangerez la cuisine périgourdine.
Je suis fier de mon pays qui est d’une beauté car ses paysages sont variés.

Merci l’ami,
Revenir dans sa Terre natale est un acte vital pour notre moral.
Rencontrer ses amis et sa famille et parler en Occitan, quel pied.
Nous sommes joyeux et venez festoyer avec nous, vous ressortirez joyeux.



Certifié conforme le 23/11/2008 Didier PARAVEL

mercredi 24 février 2010

Evolution,

Evolution,
Cherchez toujours à progresser à travers ses capacités,
Pour qu’un jour ce monde s’inspire de vouloir s’aimer.

Evolution,
J’essaie de me laisser transporter dans ma philosophie de la beauté,
Ou je ressens chaque personne comme une essence de ma divinité.

Evolution,
L’esprit est une connexion avec notre âme ou nous sommes une trinité,
Car notre corps pressent ces sensations mélangées de peines et de gaieté.

Evolution,
Chaque difficulté de l’existence a toujours sa solution dans notre créativité,
Notre vie est une expérience ou notre conscience apprend à nous aimer.

Evolution,
Toutes les croyances doivent être respectées et ne jamais juger,
Cela me rend triste de voir des opprimés défendant leurs idées.

Evolution,
Chaque religion, chaque philosophie nous fait avancer vers cette fraternité,
Que l’on appelle Dieu ou autre, nous sommes des créateurs de notre prospérité.

Evolution,
Ce qui nous semble juste en nous-même est un chant amoureux intensifié,
L’homme est beau quand il donne la vie et qu’il nous conduit dans le progrès.






Certifié conforme le 29/12/2008 Didier PARAVEL







mardi 23 février 2010

Je suis un point,

Je suis un point,
Qui s’émoustille comme un papillon qui ne fait que passer,
Dans cette clarté ou il n’ a pas besoin de trop s’émanciper.

Je suis un point,
Parmi ces étoiles ou mon voile illumine mes sens respirés,
En cette muse qui me guide à descendre dans ma musicalité.

Je suis un point,
Mon corps se rafraîchit de cette envie d’être écumé,
En ces vagues lentes ou la bise ose me caresser.

Je suis un point,
La vie est un point ou tout a commencé pour se régénérer,
En cette douce humanité qui courtise ses désirs érotisés ;

Je suis un point,
Je me rends compte comme monde est un grand rêve,
Sans doute, qu’à cet instant, j’y déposerai quelques trêves.

Je suis un point,
Je suis à l’image de Dieu ou j’ai vu son propre visage,
J’en fus illuminé et ma vie commence à écrire de nouvelles pages.

Je suis un point,
L’éternité est ce moment de bonheur qui nous reste graver,
Comme mes prières enjouées ou mon esprit y vient se ressourcer.

Je suis un point,
Cela fait trente cinq ans que ce point est mon ange préféré,
L’amour des amours qui me rend cet homme qui ne sait qu’aimer.

Certifié conforme le 28/12/2008 Didier PARAVEL

dimanche 21 février 2010

Amour des amours,

Amour des amours,
La vie est ma danse ou je vibre en ces nobles émotions,
Mes amours se jardinent avec une dose de tendres sensations.

Amour des amours,
Mon âme est une lumière imprégnée de cette envolée universelle,
Ou cet amour des amours humains me rend fraternel.

Amour des amours,
Tous les amours sont sublimes et différents que je respecte,
A vrai dire, nous sommes uniques et tout cela, je l’humecte.

Amour des amours,
Je cours vers cette paix qui me pose un baiser d’humilité,
J’y exprime ma sensibilité qui s’est habillé en un papier doré.

Amour des amours,
Ma foi angélique m’amène à de grandes expériences fantastiques,
Mon corps se remplit de cet amour asexué ou je suis érotique.

Amour des amours,
Je respecte mes valeurs dans cet océan de délices ou je me réalise,
En cet homme fluide ou je flotte dans ma plénitude qui m’harmonise.

Amour des amours,
Eve est ma douce chérie, mon âme a écrit, avec toi, je souris.
Nos ébats amoureux étincellent notre vie en cette cérémonie.

Amour des amours,
L’amitié est cet amour ou je ne triche jamais et je ne juge jamais,
Ces amis que j’aime comme ma famille, j’adore leur générosité.



Certifié conforme le 26/11/2008 Didier PARAVEL








samedi 20 février 2010

Tout me semble juste,

Tout me semble juste,
En mes croyances qui m’apprennent à être un homme loyal,
Je croise ce nectar de vie qui devient ce festin si royal.

Tout me semble juste,
Ma foi se consume dans cette lucidité sans aucun regret,
J’ai été présenté à ma sagesse qui me transforme en ce messager.

Tout me semble juste,
Je respecte ma dignité et je n’ai qu’un désir, l’anoblir en mes soupirs,
Comme le temple de mes sentiments qui commencent à se réjouir.

Tout me semble juste,
Je suis un reflet de cet éclat se couvrant de mes écrits enchantés,
Par mon immortalité qui me pousse à suivre ce chemin d’ou je suis né.

Tout me semble juste,
Chaque larme versée dans mon âme est une rose qui me sourit,
Un jour, je te recouvrerai en ce jardin ou je m’y épanouis.

Tout me semble juste,
Que la volonté divine soit ma demeure créatrice et inspiratrice,
C’est ma doctrine qui m’adoucit et qui me guérit avec délices.

Tout me semble juste,
L’univers est un champ de conscience ou son amour m’a enseigné,
Que chaque pensée d’amour reflète ce que l’on doit recevoir et donner.

Tout me semble juste,
Une légère bise a embrassé ce désir de m’établir en ma bonté,
Je m’en allège de plaisirs effrénés car ma gaieté est ma courtisée.



Certifié conforme le 02/01/2009 Didier PARAVEL






lundi 15 février 2010

Dieu seul le sait,

Dieu seul le sait,
Que le monde tourne autour de lui-même pour toujours,
C’est le témoin de ce présent ou nous vivons nos amours.

Dieu seul le sait,
Que ce monde peut se transformer en ces belles orchidées,
Il est cette vaste prairie qui colore nos cœurs de son amitié.

Dieu seul le sait,
Que sa justice sait nous résonner dans ce verbe donner,
Car partager en notre foi le rend sensible en ses priorités.

Dieu seul le sait,
Que l’on ne doit pas juger, accepter les croyances avec simplicité,
Il nous observe comme des enfants qui apprennent à se tolérer.

Dieu seul le sait,
Il est l’inspirateur de tous les artistes en cette tonalité fraternisée,
Il adoucit nos mœurs de notre créativité ou nous sommes habités.

Dieu seul le sait,
Il est le pacificateur de nos espérances qui s’émergent dans nos cœurs,
Il est notre révélateur de ces prières qui réalisent notre tendre bonheur.

Dieu seul le sait,
Il nous transmet à notre âme le chemin de l’illumination en nos passions,
Il nous sublime en ses joies enjouées en ses anges de nos émotions.

Dieu seul le sait,
Nous sommes le créateur et la créature en cette destinée,
Nous sommes ange et humain car il nous a embrasé de sa beauté.


Certifié conforme le 21/01/2009/Didier PARAVEL

dimanche 14 février 2010

Toi, ma muse,

Toi, ma muse,
M’inspirant en ce papier froissé, prends moi de cet émoi,
Sublime moi de cette écriture que j’érotise à travers toi.

Toi, ma muse,
Je me réveille en cette bouffée d’oxygène pour aérer,
Mes amas de pensées qui se détachent de ce breuvage coloré.

Toi, ma muse,
Comme tes lèvres sont imprégnées de cette saveur poivrée,
Ou je me ballade dans ces idylles en ton corps troublé.

Toi, ma muse,
Exprime moi cette sensation poétique en tes bras magiques,
Enveloppe moi de ces draps satinés en cette transe euphorique.

Toi, ma muse,
Tu es mon air et je suis une molécule qui s’éparpille dans cet amour,
Que tu m’anoblis par cette douceur féminine, je te prie chaque jour.

Toi, ma muse,
Est ce impossible que tu puisses me dire, si la vie est un soupir,
Alors, je n’aurai rien à regretter d’être insufflé en ce vain désir.

Toi, ma muse,
Instruis moi en ces vers pour que je transcrive ma lumière,
En ce toucher que tu m’offres sous formes de prières.

Toi, ma muse,
Tu essaies toujours de m’emballer dans ces humeurs enjouées,
Me voilà réanimé de ton essence qui ose me déshabiller.


Certifié conforme le 30/01/2009/Didier PARAVEL

Ma terre promise,

Ma terre promise,
Je l’ai trouvé en cette matinée de février et mon cœur fut foudroyé,
En cette femme qui a enveloppé mon cœur de cette flamme allumée.

Ma terre promise,
Elle est ma créativité en son regard dont je ne m’en lasse jamais,
Elle m’a percé de ses lueurs ou l’amour m’a enrichi de t’adorer.

Ma terre promise,
Ses cheveux blonds caressent avec subtilité ce bonheur étincelant,
Son sourire m’alimente de ces joies que je ressens sincèrement.

Ma terre promise,
Elle est ma foi, ce trésor qui vous embellit à vous épanouir,
En ma chérie qui a changé ma destinée en cette impression de rajeunir.

Ma terre promise,
Avec elle, je franchirai tous ces sommets pour que je sois enivré
De sa force à motiver son entourage de ses expressions à déguster.

Ma terre promise,
Artiste et spirituel comme je le suis, nous vibrons en cet unisson,
De cet amour fougueux qui nous réunit en cette douce intuition.

Ma terre promise,
Je suis un homme comblé de cet amour que je savoure en cet instant,
La passion est une impulsion ou mes pensées vibrent ce moment présent.

Ma terre promise,
Partager en cette complicité, j’ aime vivre dans ton havre de paix,
Avec toi, je ne sais que t’aimer avec générosité et sincérité.



Certifié conforme le 30/01/2009/Didier PARAVEL

Ton amour me remplit de joies,

Ton amour me remplit de joies,
Je suis dans tes bras et cœurs réchauffés chantent un hymne d’harmonie.
Je te pose un petit bisou sur ton cou que j’aimerai bien croquer.

Ton amour me remplit de joies,
Je suis émerveillé par ton regard si tendre que je fonds comme un glaçon.
Tu es ma muse qui me donne la force d’être un poète déjanté et mystique.
Expression de ma chérie : tu es mon doux minou qui miaule que pour moi.

Ton amour me remplit de joies,
Tu es ma moitié et cet amour ne cesse de grandir en cette communion de paix.
Tu es douce comme le miel que je m’enivre avec gourmandise et sans regrets.
Nous sommes des petits coquins qui jouons à devenir des adultes ancrés.

Ton amour me remplit de joies,
Le soleil s’est couché et ton visage devient mon claire de lune sublime.
Je suis admiratif de ton charisme qui sait attirer tout le monde avec ton rire.
Je suis heureux qui a trouvé sa reine et je la couvre de mes trésors cachés.


Ton amour me remplit de joies,
Je veux t’épouser dans cette destinée et nous attendons notre premier bébé.
Quel plus beau cadeau qu’est l’amour finalisé pour célébrer notre unité.
Je me plonge de tes petits mots matinaux que je trouve rigolo.


Poème certifié conforme le 18/112008 DIDIER PARAVEL














POUR SONIA, MA DOUCE CHERIE

Je te dédie ce petit poème que pour toi.
S te rend sensuelle et sucrée.
O exprime ton omniprésence charismatique.
N révèle ta nature profonde et belle comme une fontaine éternelle
I dévoile ton imagination d’artiste sensible éprise de ta beauté.
A est amour que nous partageons pour cette vie merveilleuse.
Je t’aime mon amour et des milliers de baisers sur ton cœur.


Poème certifié conforme le 18/112008 DIDIER PARAVEL

vendredi 12 février 2010

Je danserai pour toi,

Je danserai pour toi,
Pour toujours ensoleillé ta vie de ces phrases attendries,
Je cueillerai une goutte de romantisme qui sera ce ballet envahi,
De ce perpétuel « je t’aime » qui continue sa danse d’un son joli.

Je danserai pour toi,
Tu me pousses à exprimer cet amour qui sait me rendre docile,
Par moments, je suis rebelle, je t’écoute et tout me semble facile.
Avec ma maladie, ce n’est pas évident, mais je reçois de toi, ces idylles.

Je danserai pour toi,
Mon cœur te remercie, toi, ma chérie qui me laisse libre de m’exprimer,
Avec toi, je me sens tellement connecté en notre unité, je me sens combler.
Que c’est bon d’aimer et d’être aimé avec bonheur dans notre réalité.

Je danserai pour toi,
Avec toi, je vibre au son de cette étoile qui nous a touché de cette sensibilité,
J’en reste toujours ému et je m’en imprègne en toi car j’aime te respirer,
Toi, ma douce compagne qui sait se montrer magique et d’une grande bonté.



Certifié conforme le 04/01/2009 Didier PARAVEL














En ces rires,

En ces rires,
Ou je vais cueillir mes sourires dans ce jardin fleuri,
Mon esprit se met fredonner cette douce mélodie.

En ces rires,
Un brin d’humour vous apporte au matin, ce bel entrain,
Qui vous égaye en cette douce communion qu’est la vie.

En ces rires,
Quand tout est simple, je me baigne dans ces eaux fluides,
Je m’enchante de court instant avec joies qui me semble limpide.

En ces rires,
Une petite coquinerie et me voilà redevenu un acteur comique,
C’est agréable de se libérer en exprimant mon côté excentrique.

En ces rires,
J’apprécie mon quotidien comme une envie de vivre,
De m’éclater en apprenant à jouer de quelques délires.

En ces rires,
Voir et regarder en soi ou tout votre corps vous sourit,
C’est nager dans ce spectacle magique qui m’enrichit.

En ces rires,
Le bonheur est un papillon ou ses ailes me colorient,
Je lui tends mon cœur pensif qui lui dit, merci, mon ami.






Certifié conforme le 04/01/2009 Didier PARAVEL

En ce petit papillon,

En ce petit papillon,
Toi, joli insecte qui rayonne part ta beauté de t’enchanter,
De cette nature fleurissante que tu te nourris en cette envolée.

En ce petit papillon,
Tu sonnes l’été par le bruit des ailes en cette étincelle,
Qui réanime mon cœur en cette spontanéité si tourterelle.

En ce petit papillon,
De sa nature polissonne, il goûte à ces fleurs avec gourmandise,
Sa vie éphémère le rend si fort qu’il la dévore avec friandises.

En ce petit papillon,
De toutes ses couleurs, il séduit en son essence, sa vie fleurie,
En ces instants magiques ou il admire ce ciel avec envies.

En ce petit papillon,
Petit être lumineux qui partage son bonheur avec ce monde ambiant,
Il plane à travers ses champs pour rencontrer cet amour flamboyant.

En ce petit papillon,
Il vole au dessus de nos esprits mais il préserve sa pleine liberté,
Là, ou il a décidé d’aller dans ces contrées colorées pour épouser sa félicité.

En ce petit papillon,
C’est le champion de ces dames, les fleurs qui le courtisent de leur pétales,
Aux mille éclats rayonnants de leur nature égayée en cette communauté.

En ce petit papillon,
Sa vie l’amène vers sa bien-aimée qu’il caresse en ses ailes tactiles,
Séducteur naturel de dame nature, sa manière d’être est habile.



Certifié conforme le 03/02/2009/Didier P

jeudi 11 février 2010

La courtoisie,

La courtoisie,
Cette vertu qui vous amène à encourager l’autre sans le juger,
A lui dire, mon ami, réalise tes projets avec ton côté exalté.

La courtoisie,
Est une compagne qui vient combler vos peines en un bonheur,
De ce moment apprécié ou vous voyez l’humain dans ses vraies valeurs.

La courtoisie,
Les personnes emplies d’authenticité méritent les faveurs angéliques,
Que ces êtres merveilleux reçoivent ces présents d’une humeur euphorique.

La courtoisie,
Rien n’est plus juste de sentir ce qui est vrai en nos jardins secrets,
Se mentir à soi-même vous ramène toujours face à votre réalité.

La courtoisie,
Amie des pacifistes et des amoureux de la tolérance envers cette humanité,
Conseillère de ma moralité et de ma franchise qui ne savent pas tricher.

La courtoisie,
Sensible en sa substance imprégnée de simplicité, elle ne sait pas juger,
Elle s’élargit en ces pensées humbles ou le cœur ne pense qu’à être toléré.

La courtoisie,
Est une valeur humaine ou chaque être à le droit à la dignité,
Au respect de ses croyances car s’ignorer c’est s’offenser.





Certifié conforme le 05/02/2009/Didier PARAVEL

Envie de t’aimer,

Envie de t’aimer,
En cet état enivré de tes baisers que je cueille de cet air taquiné,
Dire qu’aujourd’hui, nous fêtons nos six années d’intimité.

Envie de t’aimer,
En ma fougue passionnelle ou ton regard à cette douceur de miel,
En ta prestance, tu es ma souveraine dont je découvre le ciel.

Envie de t’aimer,
Tu es ma rose épanouie qui ne cesse de m’enseigner cette sincérité,
Que tu sais me couvrir en ta gestuelle de cette femme enchantée.

Envie de t’aimer,
Je profite chaque instant de tes mots qui m’adoucissent de ta finesse,
Chaque pensée que tu émets en mon âme émerveillée est une sagesse.

Envie de t’aimer,
A être à tes côtés ou mon cœur ne se lasse jamais de t’aimer,
De ta douceur aux mille couleurs ou j’y pose mes légers baisers.

Envie de t’aimer,
En cet avenir que tu m’incites à être un artiste excentrique,
Ou je suis une fleur bleue qui te dévoile sa nature romantique.

Envie de t’aimer,
J’aime voyager avec toi à travers cette rivière de jouvence,
Tes cheveux blonds sont mon soleil en ta belle prestance.


Certifié conforme le 06/02/2009/Didier PARAVEL















mardi 9 février 2010

PASSION EXAGEREE,

En cette instante, mon cœur s’illumine du désir de devenir argenté.
Coule énergie en mon sang qui m’apporte tant de gaieté
Sublime nuage que je vois en cette forme de rêve diamanté.
La musique est l’expression de mon humeur survoltée.

Passion exagérée,
Le corps dessine une forme qu’on en saisit que les délices.
Allongé près de cet arbre, la nature m’offre ce doux calice.
L’Esprit enivre mon âme de vouloir être dans la maturité.
Cette vertu est une courbe dont j’explore ma simplicité.

Si l’esprit est une multitude de pensées, le corps en est sa contenance.
Les pensées sont des fragments angéliques, j’en fais ma révérence.
Au delà de la vie, existe d’autres vies ou l’Absolu est la destinée.
Sentir cette passion exagérée qu’est l’extase sublimée par la divinité.







Le 4 novembre 2009 Didier PARAVEL

lundi 8 février 2010

Quel vent fougueux,

Quel vent fougueux,
Ma vie me réserve à me complaire dans cette bise du ciel,
Je me suis réveillé tout enchanter de ressentir une pensée arc en ciel.

Quel vent fougueux,
Chaque étreinte m’inspire d’une petite folie infidèle à ma volonté,
Ces sentiments positifs viennent gratifier mon cœur irradié.

Quel vent fougueux,
Je me sens si serein en cette année ou je vois ma vie clarifiée,
La prière m’aide à me dépasser de ces mots qui ont épousé quelques fées.

Quel vent fougueux,
Ne vois tu pas, mon ami comme la gratitude est une vertu si belle,
Je sens que mon corps veut s’envoler au delà de cet appel.

Quel vent fougueux,
Comme il est tendre mon cœur en forme de joies spontanées,
Franchement, quel plaisir d’écrire et de se lâcher avec félicité.

Quel vent fougueux,
Mes muses sont plus rapides que mon ombre qui s’est faite virer,
Ma lumière l’ a remplacé en ces éclatantes étoiles diamantées.

Quel vent fougueux,
Quel plaisir d’écrire avec simplicité et facilité en ma bonté,
Qui adore partager, désirer et échanger en toute fidélité.




Certifié conforme le 03/01/2009 Didier PARAVEL

Nager dans mes rêves mystiques,

Nager dans mes rêves mystiques,
Là ou mon âme devient cette courtisée par ses lueurs orangées,
Ou je me transforme en cet astre qui scintille mon cœur raisonné.


Nager dans mes rêves mystiques,
Ou je revois avec humilité, mes anciennes amitiés se régénérer,
En cette bonté pardonnée ou mon érotisme angélique se lie de ce baiser.

Nager dans mes rêves mystiques,
Je deviens un papillon ou cette alchimie me conduit à cette porte révélée,
Ouverte, j’ai vu qui j’étais et j’en fus étonné de cette jouissance d’être aimée.

Nager dans mes rêves mystiques,
Je suis un ange du bonheur et de l’amour, j’apprends ma douceur et ma piété,
J’ai franchi ma mort pour la voir souriante de me laisser entrer dans cette intimité.

Nager dans mes rêves mystiques,
Toi, Mariah, ma douce amie ange, tu m’as serré dans mes bras pour nous unifier,
Afin que mon âme soit prête à t’accompagner dans cette splendeur de t’aimer.

Nager dans mes rêves mystiques,
Un autre univers est né dans mon être sacré ou je me sublime de cette beauté,
Qui me rend grâce, toi, petite sœur de lumière que dans un passé, tu m’as enfanté.

Nager dans mes rêves mystiques,
Je rejoins l’Ange des Anges, cet amour qui m’ a redonné la vie que j’ai goûté,
De ces désirs de grande liberté, je deviens cet amour qui crée ce messager.

Nager dans mes rêves mystiques,
Toute ma famille céleste s’est recomposée en cette dignité de quitter,
Ce monde pour ne devenir que cette énergie qui saura vous inspirer.



Certifié conforme le 03/01/2009 Didier PARAVEL




dimanche 7 février 2010

Le message de la paix,

Le message de la paix,
Laissez vous, vous remplir de cet amour qui est votre sérénité,
Aimer, est un instant de partage dans ces moments de complicité,

Le message de la paix,
Votre âme est cette étincelle émanée qui demande que d’être écoutée,
Vient le temps du changement ou nous pouvons créer cette simplicité.

Le message de la paix,
Se fait ressentir dans ces nouvelles idées de vouloir se pacifier,
Effacer nos peurs, nos erreurs passés car l’amour sait pardonner.

Le message de la paix,
Est un hymne de la vie que je défends avec courtoisie et liberté,
Ce monde change de ses humeurs noires passée en une lumière révélée.

Le message de la paix,
Nous sommes les créateurs d’un monde juste en nos divers croyances,
Dieu ou l’amour universel en sont les témoins de cette naissance.

Le message de la paix,
Cette énergie est descendue et je la sens m’apporter cette extase en mon esprit,
Que mes valeurs humaines en mes écrits puisse vous apporter mon plaisir.

Le message de la paix,
Rien n’est impossible, tout évolue toujours vers ce bonheur présent,
En nos cœurs troublés par notre sédentarité, nous sommes l’éternité.

Le message de la paix,
Je suis inspiré par cette lumière qui m’éclaire dans mon existence sublimée,
Ou j’ai découvert que mon âme poétique décrit ses écrits en sa divinité.

Que le bonheur procure votre âme, allez y chercher cet amour qui vous dit que vous êtes un éternel sourire.


Certifié conforme le 02/01/2009 Didier PARAVEL

Cette chaleur du soleil,

Cette chaleur du soleil,
Me fait observer les fleurs dans leur bonté.
Leur parfum embaume mes sens éclairés.
Je m’enivre de cette couleur dorée.
Les oiseaux au plumage argenté ont chanté.


En ce jardin, j’y retrouve mon innocence.
D’une parure d’abeilles, j’y ressens une présence.
Je ne peux la décrire, je peux la ressentir.
Cette nature m’émerveille de son pouvoir de dire.


Cette chaleur de soleil,
Est ma gourmandise qui apprécie mes passions.
L’acte de cœur est un toucher qui est une pulsion.
Les arbres verdoyants sourient de leur bonté.
Leur jeunesse épouse ces roses égayées.



Certifié conforme le 12/05/2009 Didier PARAVEL

La vérité,

La vérité,
Est ma confidente qui enrichit mes pensées.
L’eau épure ma raison à travers ma bonté.
J’ose dire que la vie est un souffle d’aimer.
Au delà des apparences se cachent mes amitiés.

La vérité,
Le savoir est l’amour de soi, s’écouter.
Le regard physique est un miroir recouvrer.
Derrière le corps, l’âme attend son être aimé.
L’instant présent est la magie de l’honnêteté.

La vérité,
Est la voie qui mène notre entité révélée.
Nous sommes les maîtres de notre don d’aimer.
Aimer, recevoir et recevoir, telle est la loi,
En cette gratuité car le bonheur est la foi.





Certifié conforme le 15/05/2009 Didier PARAVEL

samedi 6 février 2010

Un soupir,

Un soupir,
Allège ma tranquillité en ces tons chantés,
Cet air m’aspire dans ces pensées animées.
Le soleil est mon foyer pour me réchauffer,
Je crie ma liberté de cette bonté semée.

Un soupir,
De ce passage, mon cœur se met à l’ouvrage,
Ecrire est une émotion qui me rend sage.
L’authenticité est ma meilleur confidente,
La vérité est mon souffle ou je patiente.

Un soupir,
Bonjour à la vie, j’y dépose un rire taquin,
L’humour est mon chemin de petit coquin.
L’Eternel est mon guide, il est mon humanité,
Je me sens apaisé, mon âme respecte la vérité ?

Un soupir,
Je pense positif, je ne vois que le bon côté,
De la nature humaine, je l’aime sans la juger.
Je suis son messager, je prône la fraternité,
Je donne avec gratuité, je me grandis d’aimer.




Certifié conforme le 18/02/2009/Didier PARAVEL

vendredi 5 février 2010

Entends,

Entends dans ton cœur toute cette douceur qui sait t’attendrir.
Entends ton bonheur qui réconforte les gens que tu aimes pour leur sourire.
Entends ton âme savoureuse qui te guide à faire des bisous sur ton joli cou.
Entends le chant des oiseaux qui chantent ton prénom au gré du vent.

Entends cette mélodie que tu affectionnes et t’entraîne dans tes rêveries.
Entends ta foi te pousser à exalter l’artiste que tu es pour te célébrer.
Entends le soleil qui te rayonne en cet instant présent d’une nouvelle amitié.
Entends l’horizon te regarder et te montrer la voie de la prospérité.

Entends ton amour qui te caresse de ces paroles affectueuses et langoureuses.
Entends cette sagesse qui t’habite en ton visage éclairant de tant de beauté.
Entends les fleurs colorées qui te disent, nous t’aimons gentille fée.
Entends les enfants criaient de joie et quel plaisir de les voir s’amuser.

Entends dans ce silence les Anges qui t’envoient des pensées amoureuses.
Entends dans la nuit tiède qui t’apporte un sommeil profond et léger.
Entends l’espoir qui te conduira à tes futurs projets que tu auras réalisé.
Entends que tout est possible dans cette vie, évacuons notre mauvais passé.

Entends l’univers qui vient festoyer dans ta demeure pour te béatifier.
Entends la joie qui te donne tant de plaisirs que tu sais partager.
Entends ta famille aimante qui t’encourage à ne ressembler qu’à toi même.
Entends cette Terre qui t’ a fait naître, sache lui dire que je serai te protéger.

Entends cette liberté qui te tend les bras pour te dire que tu es magnifique.
Entends ta voix intérieure qui te dévoile ta véritable et profonde spiritualité.
Entends la résonance de ton esprit se transformant comme une romance.
Entends Dieu t’encourager à rester une personne d’amour et généreuse.


Poème certifié conforme le 18/112008 DIDIER PARAVEL

Sauge originale,

Sauge originale,
Plante amérindienne par excellence ou les Navajo m’y ont initié,
En cette purification ou mon corps s’est purifié de ses déchets.

Sauge originale,
Elle est dans mon jardin pour chanter le Père du feu sacré,
Elle m’apporte le respect de la mère nature que j’ai sanctifié.

Sauge originale,
Elle m’aide à voyager dans ces danses ou la vie est à préserver,
Dans notre corps que nous devons se sentir touché et honoré.

Sauge originale,
Les esprits de la nature m’interpellent en ces chants pour l’écologie,
Sublime plante aux propriétés magiques qui dicte votre esprit.

Sauge originale,
Ses essences me font écouter la voix de ce vent si sage,
Que la voie chamaniste est un chemin de paix mélangé d’images.

Sauge originale,
A travers cette fumée, je me sens tournoyé par cette douce humilité,
Ou les animaux en ressentent ce nectar car la sauge est une plante sacrée.

Sauge originale,
Plante d’offrande et de gratitude amérindienne envers un étranger,
C’est une façon de rentrer dans un clan en toute sincérité.

Sauge originale,
J’ai toutes les variétés de cette plante vertueuse et médicinale,
J’invoque la paix et l’amour envers ce ciel si aimable et amical.

Sauge originale,
Plante de la terre ou son odeur sont des trésors de vérité,
A travers soi-même ou l’esprit s’apaise en cette nature éveillée.

Sauge originale,
Avec cette plante, j’ai fumé le calumet de la paix pour y sceller mon éternité,
En cette famille amérindienne que je remercie à chaque nuitée.

Certifié conforme le 21/01/2009/Didier PARAVEL

Dieu seul le sait,

Dieu seul le sait,
Que le monde tourne autour de lui-même pour toujours,
C’est le témoin de ce présent ou nous vivons nos amours.

Dieu seul le sait,
Que ce monde peut se transformer en ces belles orchidées,
Il est cette vaste prairie qui colore nos cœurs de son amitié.

Dieu seul le sait,
Que sa justice sait nous résonner dans ce verbe donner,
Car partager en notre foi le rend sensible en ses priorités.

Dieu seul le sait,
Que l’on ne doit pas juger, accepter les croyances avec simplicité,
Il nous observe comme des enfants qui apprennent à se tolérer.

Dieu seul le sait,
Il est l’inspirateur de tous les artistes en cette tonalité fraternisée,
Il adoucit nos mœurs de notre créativité ou nous sommes habités.

Dieu seul le sait,
Il est le pacificateur de nos espérances qui s’émergent dans nos cœurs,
Il est notre révélateur de ces prières qui réalisent notre tendre bonheur.

Dieu seul le sait,
Il nous transmet à notre âme le chemin de l’illumination en nos passions,
Il nous sublime en ses joies enjouées en ses anges de nos émotions.

Dieu seul le sait,
Nous sommes le créateur et la créature en cette destinée,
Nous sommes ange et humain car il nous a embrasé de sa beauté.


Certifié conforme le 21/01/2009/Didier PARAVEL

jeudi 4 février 2010

Bientôt,

Bientôt,
Mon âme est troublée par cette destinée ou je ne fais qu’entre passer.
Mes yeux se retournent dans ce futur ou je me dévêtis en ce voile blanc.

Bientôt,
Mon soleil grossit en ce feu sacré ou je me plonge dans mes lumières troublées,
Je suis seul face à ma destinée car mon enseignement spirituel est terminé.

Bientôt,
Je n’aime pas le mot au revoir en mon éternité épousant cette voie lactée,
Je m’ensommeille en une nouvelle personne qui devient cette unique pensée.

Bientôt,
Mes regrets n’auront plus lieu d’exister en ma foi envers mon dieu bien-aimé,
Je suis prêt à suivre ton chemin individualisé, je renais en cette orchidée.

Bientôt,
Mon âme goûte déjà à cette saveur du bonheur que je ne peux décrire,
L’Absolu dépasse les limites de mon esprit que je ne peux transcrire.

Bientôt,
L’appel de Dieu est de plus en plus en pressant, je te dis oui avec sincérité,
J’irai danser avec les âmes passionnées ou nous sommes des messagers.

Bientôt,
Ma nature vit une période étrange que j’ai du mal à comprendre en ces faits.
Tout m’arrive d’un coup ou cette énergie accélère et épure ma vie pour m’unifier.

Bientôt,
Le monde m’ouvrira cette porte arc en ciel ou la joie me comblera pour être oublié.
Je suis un voyageur de la vie, il est temps d’aller voir ce qui passe dans ma voie.

Bientôt,
Mon âme se prépare à son voyage pour revenir à sa source d’ou elle est née,
J’ai cette envie de m’éloigner de ce monde qui m’empêche d’être juste et vrai.

Certifié conforme le 21/11/2008 Didier PARAVEL

Un sourire,

Un sourire,
Guérit tous les maux de ce monde,
Car il est cette fleur qui me procure une émotion.

Sourire,
Mes pensées découvrent de nouvelles sensations.
Le vent a balayé toutes mes actions immondes.

Sourire,
Je me souris comme un voyage ou la joie me transporte,
En des contrées magiques ou cet instant présent me porte,

Sourire,
Vers ce sentier qui m’a conduit vers ma générosité.
Mon âme s’est caressée de pensées tellement osées.

Sourire,
Le sourire est une ivresse qui réchauffe tous mes désirs,
Ou j’aime séduire par le rire pour prendre du plaisir.

Sourire,
Le sourire est un chant d’été me rendant si léger,
Et le soleil ose me courtiser de sa volupté.

Sourire,
Je reste satisfait de mes journées amusées,
Ou je suis cet être si imprévisible et passionné.

Sourire,
Et le sourire est mon souffle qui m’aura amené,
Vers des soupirs qui m’ont réalisé à m’aimer.

Certifié conforme le 21/11/2008 Didier PARAVEL

mardi 2 février 2010

Quoi encore,

Quoi encore,
Je me suis découvert une nouvelle passion d’être dans la compassion,
Je prends l’ascenseur pour aller voir Dieu, j’adore être une flamme allumée,
De cette philosophie romantique qui égaye ma vie en cette nostalgie outrée.

Quoi encore,
Marchant seul , je me suis évaporé de ce vent qui me pousse plus fort sur mon sort .
Je me suis isolé en cette soirée pour me reposer et apaiser cette folle destinée.
Je pars sur mon avenir tracé ou j’ai gravé, je serai déjà oublié à cause de mes pieds.

Quoi encore,
En cette matinée fraîche, je m’allume une sèche, encore un jour de gagné.
J’irai pécher un bouquet de roses que j’éparpillerais sur ma nature enthousiasmée.
Et Mariah se met à rire de ce poème qui dit que je suis déjanté.

Quoi encore,
Mon Paradis est ma vie qui est une harmonie que je fais partager avec bonté,
Et dire que j’étais prêtre, Dieu m’ a bien décoincé sur cette rigidité effacée.
Et oui, la maladie m’a transformé en un homme simple en ce cœur vitaminé.

Quoi encore,
J’ai envie de chocolat avec plein de noisettes, j’ai envie de tout croquer,
Franchement, je suis un passionné sensuel qui aime ma toute belle.
Chérie, allons nous promener dans nos élans de cœur harmonisés.

Certifié conforme le 21/11/2008 Didier PARAVEL

Petite libellule,

Petite libellule,
Posé sur ce roseau, tu te laisses entraîner dans tes rêves romancés,
En ton petit cœur se cache une multitude de secrets bien gardés.

Petite libellule,
Tu observe ces petites ondulations qui te donnent quelques sensations,
Ou cette bise te fredonne cette musique ou ton esprit est admiration.

Petite libellule,
L’ami bourdon vient saluer ta présence en te proposant sa douce amitié,
Toujours rayonnante, tu invites les cœurs comblés à célébrer ta bonté.

Petite libellule,
Le ruisseau est ta demeure ou tu frétilles de cette joie envahissante,
De ce moment savoureux en ce petit corps qui te rend passionnante.

Petite libellule,
Magnifique arc en ciel qu’est ce joli insecte, symbole de cette vie émouvante,
En sa grâce qu’elle apporte ce brin de ciel en ses humeurs stupéfiantes.

Petite libellule,
Sa meilleur amie, l’abeille l’éveille sur cette amitié compatissante,
Ou ces deux compagnes resplendissent cette journée enivrante.

Petite libellule,
Elle tend ses ailes pour acclamer sa joie de vivre et de sa fougue spontanée,
Elle ne cherche que ce bonheur espéré dans ses phrases tant animées.

Petite libellule,
Symbole de l’essence et de la résonance en ce sifflet égayé,
Ou la vie reste magique à celui qui sait la faire vibrer.


Certifié conforme le 06/02/2009/Didier PARAVEL

Contemplation,

Contemplation gestuelle de sentir le tactile et le subtile en cette émotivité.
Le toucher est l’amour de Dieu qui vient nous apaiser.
L’amitié se cœur nous apprend à nous aimer et à nous réconcilier.
La foi est vecteur ou notre doit s’humaniser.

Paix en ce monde qui souffre mais la lumière sait nous délivrer,
En cette prière qu’es l’esprit saint, cet havre de paix et de sérénité.
La foi est une vois e détermination nous apprenons à être vivant.
Evitons de nous fuir et allons ver l’avant en cet instant présent.

Dieu nous a donné cette liberté ou l’universalité est sa bonté.
La nature contemple sa création en ce zeste étoilé.
L’initié apprend que la Lumières est source de vie et de pardon.
Aimer sa propre entité, guérissez nos blessures dans la joie.

Dieu ne juge pas, il nous aime tel que nous sommes.
La foi est une essence parfumée matinale de la rosée.
Dieu entend nos intercessions, réalisons notre vie avec humilité et le respect.
Exprimons notre rayons personnel pour être dans la notre communauté.
Notre faille est une église ou l’amour doit s’harmoniser dans la paix.

Le cœur qui est juste sait aimer sans juger sans iniquités.
Par le don, nous pouvons recevoir et donner avec gratuité.
Il vaut mieux prier peu mais de manière inspirée.
Nous sommes les enfants de l’éternité, nous sommes des messagers,
En cet amour humain et divin, notre vie doit être une équité.


Le 29 janvier 2010 Didier PARAVEL